Les effets négatifs de la défiscalisation immobilière

La défiscalisation immobilière, considérée généralement comme un avantage notoire, révèle à l’usage des effets négatifs non négligeables.

Ces effets négatifs relèvent essentiellement du manque de scrupules de la part de démarcheurs de certains établissements de placements d’argent – peu enclins à informer réellement le client ou eux-mêmes incompétents – , d’une part, et de la complexité des dispositifs légaux mis en place dans le cadre de la défiscalisation dans le domaine de l’immobilier ainsi que du nombre de lois successives censées apporter des améliorations aux précédentes, à savoir les lois Besson, Robien, Borloo et Scellier, la dernière en date.

A cause d’une méconnaissance manifeste de l’épargnant en la matière, on constate souvent une remise en cause des avantages fiscaux par des rectifications inattendues de la part du Fisc, ainsi qu’une déception devant la faiblesse du montant des revenus de la location du bien immobilier.

Les victimes de ce système et de ces pratiques douteuses sont les des investisseurs des classes moyennes qui ne bénéficient pas du même suivi approfondi de la gestion de leur patrimoine, comme en bénéficient ceux des classes aisées.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>