Pourquoi le rachat de crédit souffre-t-il de la crise ?

Faire une demande de rachat de credit devient de plus en plus compliqué, en cause le mauvais contexte économique actuel, le coup de projecteur donné sur les mauvaises pratiques financières et bancaires. Le rachat de crédit consommation moins favorable qu’avant l’actualité n’a pas été en faveur des banques ces derniers temps avec notamment la mise au jour des pratiques scandaleuses de spéculation, le rachat de la banque Dexia, la fragilité des banques française telle que la Société Générale ou le Credit Agricole à cause de mauvais placements (subprimes ou dette grecques).

Cela entraine donc chez les organismes de crédit et rachat de crédit une certaine méfiance ce qui les oblige à adopter une position de retrait pour se protéger de la mauvaise conjoncture économique. Cela à pour conséquence pour les personnes souhaitant souscrire à un rachat de crédit, une plus grande difficulté à la souscription à un rachat du crédit compte tenu d’un durcissement logique des critères de sélection.

Augmentation des délais d’acceptation des demandes

Cette position de retrait donnera en premier lieu une augmentation du délai de traitement des dossiers de demandeur de rachat de crédit. Là où seront annoncés des délais supplémentaires pour une analyse optimale des demandes de rachat de crédit, il faudra y voir l’application d’une consigne interne visant à éliminer les dossiers susceptibles de présenter des problèmes de défaut de paiement. Si le dossier est toutefois refusé il faudra bien sûr persévérer voir même passer par un courtier suffisamment bien implanté auprès des organismes de crédit pour leur ressoumettre le dossier.

La mise en place de nouveaux critères d’acceptation

L’allongement des délais de traitement des dossiers de rachats de crédit augmentent parallèlement à l’augmentation du nombre de critère. Les dossiers vont être examinés avec plus d’attention en vue de l’application de critère plus restrictif. Cela aura pour conséquence de réduire encore une fois le nombre de demandes.

L’augmentation des taux

Avec la crise et l’avenir incertain faire crédit est plus risqué pour les organismes préteur, cela à donc une incidence non négligeable sur les taux d’intérêt. Les taux d’intérêt seront également revus à la hausse pour les dossiers de rachat de crédit fragile. En matière de crédit et de rachat de crédit le taux est lié au risque pris par l’organisme préteur.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Couldn't connect to server